Crash Bandicoot : Un succès suivi d'une chute libre

Publié le par the_last_dragon


Article de The_last_dragon
Images de www.naughtydog.com

Extrait de la musique de la Warp Zone de Crash Bandicoot 3 : Warped
Crash Bandicoot est une série de jeux de plateforme, crée à l'origine par Naughty Dog, dont le premier titre est sortit en 1996. Le titre sur PS1 se révéla comme étant très satisfaisant, et les épisodes mettant en scène le marsupial se multiplièrent rapidement, tous excellents les uns comme les autres. Devenu une sorte de masquotte de Sony, même s'il ne détient pas de véritable lien avec, Crash se plaça en tête parmi les concurrents de Mario. Tout comme son rival, il s'essaya au kart, jusqu'à même surpasser litéralement Mario kart 64. Le rayon du Party Game ne lui est pas non plus inconnu, Crash Bash le prouve, ayant réussi à animer mes aprés-midi entre amis. Cependant, Crash a arrété de surfer sur sa vague de lauriers depuis un bout de temps, non pas parce que son surf à réacteur (dans Crash 2) est cassé, mais à cause de la license qui a migré chez Universal Interactive Studio...

La partie où "il" raconte sa vie :
Ses dernier temps, je rejoue à mes jeux PS1. Je redécouvre les jeux de mon enfance, toujours avec la même passion... Et toujours en noir et blanc, ma télévision ne supportant pas le NTSC. J'étais alors un fan incontesté de Crash, collectionnant les jeux de la série. Preuve que Crash m'a marqué, six ans après je me souviens encore des musiques du jeu, chantonnant par coeur celle de la Warp Zone -dont vous avez un court extrait en début de page- quand je l'ai ré-écouté il y a quelques jours. C'est en voyant l'annonce de Crash of the Titan que j'ai essayé de me rapeller pourquoi j'avais abandonné ma collection.


Remontons le temps :
Tout d'abord, qui est Crash ? Imaginez le monde de Mario bros. Transformer le héros moustachue en marsupial/renard portant un pantacourt. Remplacez les caisses de brique par des caisses en bois, et les pièces par des pommes. Içi s'arrête la comparaison, car contrairement à Mario, Crash ne saute pas sur la tête de ses ennemis, mais tourne sur lui même afin de les éjecter.

L'avantage des jeux de la séries est l'alternance des points de vues. Certains passages vous forceront à avancer vers l'avant, d'autres vers l'arrière, lorsque vous êtes poursuivis par quelquechose, un troisième cas vous fait passer en scrolling horizontal. Ajoutez à cela les divers véhicules, des TNTs et Nitro à éviter, des zones bonus et secretes et éventuellement un deuxième personnage jouable dans certains niveaux (Coco, la soeur du héros).
Vous obtenez avec tout cela le principe des jeux Crash Bandicoot.


Le succès du jeu PS1 à l'époque encouragea l'équipe à crée un second épisode, encore meilleur que le premier. Ce dernier amenait son lot de nouvauté. Les îles qui servaient de séléction de niveau laisèrent leur places à des Warp Zone, et de véritables secrets commencèrent à se cacher par-ci par-là. De nouveaux personnages désormais emblèmes de la série sont apparus dans cet opus.
La sortie du troisième titre marqua de nombreux esprits. Crash Bandicoot 3 : Warped se révele comme étant le FF 7 ; Ocarina of time, soit le meilleur épisode. Le renard apprends désormais des nouvelles techniques au cours de l'aventure, comme le double saut. Un ajout non négligeable réveilla également les joueurs les plus acharnés. Il s'agit du Time Trial, proposant de finir un niveau le plus vite possible. On retrouve encore aujourd'hui des vidéos de speed run de Warped sur youtube !
Fier de son succès, Naughty Dog en profita pour copier légèrement son concurrent plombier. Tout comme Mario, Crash apparu dans un jeu de kart, Crash Team Racing autrement dit CTR pour les intimes.

Seulement un jour, Naughty Dog donna sa license pourtant si prometteuse à Universal Interactive Studio et Konami. C'est alors la catastrophe ! Le premier jeu à sortir sur la Playstation deuxième du nom est plutot mauvais. Le simple fait de ne pas voir le logo de ND avant le menu principal cryspe immédiatement le fan. En plus de cela, le jeu amène avec lui des chargements énormes (42 sec montre en main), ce qui est plutôt surprenant pour un jeu PS2 ! Le verdict est le même partout : le jeu est "pas mal, mais sans plus" ; Des tas de défaut viennent l'encombrer, et la "magie" ne se fait pas ressentir.
 Notre bonne vieille idole made by Naughty Dog nous manquent !
Le fait que Crash 4 soit un clone de l'épisode précédent, n'est que le début d'une série d'essais sans réel réussite et de semi-remakes rattés -sauf pour les épisodes gba-. Le dernier titre sur Nintendo DS touche litéralement le fond du gouffre, abusant d'un gameplay impressi et d'une réalisation plus que baclée. On comprend alors que le héros porte bien son nom...

Une lueure d'espoir règne cependant auprès des fanatiques depuis l'annonce de Crash of the Titan sur Next Gen. Le changement radical du design des personnages dévoile peut être un nouveau départ prometteur. Peut être que Crash se relèvera avec fierté comme l'a fait Sonic sur Wii, c'est en tout cas ce que j'attends.
Wait & see... 

Publié dans jeux vidéo

Commenter cet article